La très attendue saison 7 de The Walking Dead (TWD pour les intimes) sera diffusée le 23 octobre prochain. Le parallèle entre les probables derniers instants du petit oiseau bleu Twitter actuellement sous le coup d’un éventuel rachat et la mort imminente d’un des personnages principaux de la série ne pouvait pas plus nous inspirer.

Petit parallèle comportemental entre les différents profils d’utilisateurs que nous avons pu observer sur Twitter et ceux des survivants de la série.

7 profils et un objectif : gagner des followers twitter et fédérer une communauté

profils twitter personas walking dead

Vision humaine de la twittosphère après nos 200 premiers jours passés à découvrir humblement Twitter dans le cadre de la startup Pleadz …

Disclaimer : Même s’il contient de nombreuses références à la série, cet article ne nécessite pas de connaissance particulière de la série The Walking Dead.

Néanmoins, nous préférons vous prévenir, ceux qui auront le courage d’aller plus loin et survivront à cet article risquent ; au minimum de se renseigner sur la série, dans le pire des cas, développer une #walkingdeadmania dont nous ne saurions être tenus responsables.

Bon courage à tous.

Le novice : Eugene

Il a choisi d’entrer dans ce monde récemment de gré ou de force parce qu’il a compris que la stratégie digitale n’était aujourd’hui plus une option. Notre Eugène peut avoir plusieurs visages :

  • celui de freelance à la recherche de clients ou d’une communauté de veille pertinente
  • celui d’une startup qui veut faire connaitre son produit, ou en quête de traction
  • d’un passionné, expert ou intéressé par des informations sur une thématique donnée
  • d’une personne en quête de liens sociaux …

Si notre Eugène a souvent préparé son entrée et beaucoup lu avant de se lancer sur Twitter, il n’y connait rien ; tout du moins, il est bourré d’illusions. Il a souvent pris au pied de la lettre les écrits des vétérans Twitter. Peut-être a-t-il dévoré des articles de blog sur le content marketing sur Twitter ou « comment débuter et gagner rapidement des followers sur twitter ».

Il pense être prêt mais il fait fausse route ; rien ne vaut le terrain et la chute pour devenir un survivant sur Twitter. Heureusement, le novice ne le reste qu’un temps, il s’adaptera ou s’effacera. Avant, il perdra un temps précieux avant de comprendre que les règles du sage expérimenté ne marcheront pas pour lui ; pas maintenant.

Dans le meilleur des cas, il récoltera des résultats à des milliers d’année lumière de ce qu’il pouvait en espérer. Pour le moment il n’est simplement pas suffisamment crédible pour attirer des followers potentiels. L’aide qu’il tente d’apporter aux autres, la débauche exceptionnelle d’énergie et de temps, aussi dévoué soit-il, passe simplement inaperçue.

Son seul super pouvoir est l’invisibilité. Il lui faudra un peu de temps pour adapter sa stratégie et comprendre qu’elle doit évoluer avec le temps pour générer une traction de follows plus performante et stable. Il doit trouver sa voie. Sa destinée, passer au niveau 2 ou quitter Twitter de manière plus ou moins subie.

[Si vous en êtes à ce stade sur twitter et que vous voulez éviter de perdre du temps avec Twitter comme nous l’avons fait, nous vous invitons à lire  «  Débuter avec twitter : comment 6 fausses idées vous feront perdre 150 jours » dès sa sortie prévue : le 02/11/2016 ici même.]

Celui qui a abandonné : Nicholas

Il a commencé comme le novice, il a fait des erreurs de stratégie Twitter mais avait survécu. Il a perdu beaucoup de temps en content marketing et à essayer de suivre les conseils qu’il a lu. Il a essayé ardemment de changer mais l’espoir a disparu et lui aussi. Il a voulu bien faire mais l’ampleur de la tâche l’anéanti. Il n’a connu que l’aspect chronophage de Twitter et n’a pas su adapter sa stratégie.

Il a parfois repris espoir quand son abnégation semblait porter ses fruits. Il a cru à plusieurs reprises nouer des liens avec des vétérans ayant des communautés importantes. Il est resté persuadé longtemps qu’aider les autres était la bonne solution et lui permettrait de rebondir. Mais le peu de résultats l’ont en parti découragé.

Il a vraisemblablement abandonné après que quelques influenceurs l’ait suivi puis abandonné, à plusieurs reprise. Il n’était pas encore prêt, son ego n’était pas de taille à supporter les machines associables des growth hacker ni ce monde qui va trop vite. Ne restera, en guise de vestige de lui qu’un profil vide arborant l’œuf de sa naissance dans ce nouveau monde ; peut être avait-il eu le temps de d’afficher une photo de profil que ne pleureront pas le peu de personnes qu’il aura rallié durant cette période noire de sa vie digitale.

Le chanceux : Carl

Il peut ressembler à n’importe qui avant de devenir chanceux. Rien, ne le distingue des autres. Il aborde twitter comme tout le monde, à une différence près : son moment Twitter. Tout commence un beau matin, lorsque notre novice va créer LE contenu viral … par inadvertance. Sa production est en effet, non seulement suffisamment différent pour être remarqué, mais également et surtout, tweeté au bon moment; ce moment très précis où l’univers décide de l’aider. Ainsi cette production, pas forcément meilleure qu’une autre, produit un enchainement magique. Des personnes bien plus visibles que lui, voire des influenceurs twitter, vont se mettre à relayer son contenu.

Notre débutant sur twitter va se retrouver propulsé aux sommets de la twittosphère pour un seul tweet. Ce dernier aura d’ailleurs souvent des répercutions bien au-delà de la sphère digitale. Il lui ouvrira des portes, en temps normal, inatteignables dans la vie réelle.

Certains chanceux ont ainsi été propulsés experts d’un sujet, on fait des rencontres décisives ou ont été mis sous le feu des projecteurs.

L’histoire du chanceux condense toute la beauté du secret, de la viralité Twitter et du hasard des connexions que permettent les réseaux sociaux. C’est le coup de pouce imprévisible et le système de growth hacking le plus efficace de tous.

Si nous devions donner un équivalent dans la série The Walking Dead, ce serait certainement le fait d’échapper par deux fois à la fatalité ou de trouver par exemple un lance rocket quand vous vous trimbaliez sans rien 5 minutes avant.

Le caméléon : Glenn

C’est un profil intéressant, certainement celui dont les facultés se rapprochent du créateur de startup disruptive : Il est souvent doté d’une faculté d’observation accrue et d’une redoutable perspicacité.

Il a su rebondir après sa phase de novice et de doute. Il a développé d’autres stratégies et son profil ne se résume pas uniquement au fait d’être malin. Il s’adapte et change avec son environnement, et, parfois même, c’est lui qui change l’environnement qui l’entoure.

Un jour, il peut créer des tweets fun parce qu’il a remarqué que le contenu de qualité sur twitter n’était pas forcément celui qui avait le plus de valeur ; ni celui qui était le plus relayé. Ainsi, il augmente ses chances de gagner en visibilité en faisant rire les autres et en fédérant autour de sujet léger.

Le lendemain, il peut se rapprocher du profil du growth hacker et opter pour une stratégie de piggy backing (traiter un fait d’actualité de façon décalée pour parler de sa solution) parce qu’il estime qu’elle sera plus efficace à ce moment-là.

Une chose est sûre, s’il lui arrive de commettre des erreurs, il s’en sort souvent en prenant des chemins différents. Sa stratégie de communication sur Twitter lui permettra certainement d’augmenter son réseau de manière importante et, à terme, de créer de vrais liens avec ses followers et féderer une vraie communauté, voire plusieurs.

Les growth hackers : Michonne et Abraham

Le growth hacker a compris que, pour attirer des followers sur twitter et s’en sortir dans cette jungle sociale, il fallait se rendre visible, et rapidement! Il sait que l’union fait la force. Il a également compris qu’une taille critique lui permettra d’acquérir de nouveaux follower. Après le seuil critique atteint, chacune de ses publications pourra être relayée plusieurs dizaines de fois et attirer de nombreux followers sans dépenser 1 centime.

C’est pourquoi, l’objectif principal du growthhacking est d’augmenter sa base de follower le plus rapidement possible.

Nous avons pu observer deux grands types de growth hacker : le « maitre du contenu » et le  « guerrier de l’ombre ». Si les deux poursuivent le même but, ils ne partagent pas la même stratégie, vision, ou ambition sociale sur Twitter.

Le maître de la curation de contenu : Michonne

Le maitre du contenu est un des profils les plus emblématiques que vous pourrez croiser sur Twitter et dans TWD. Il pratique l’art de la curation de contenu. Sur Twitter donc, il peut utiliser le contenu produit par d’autres pour attirer de nouveaux followers. Il ne prend pas souvent la parole mais force est de constater que son efficacité est redoutable.

S’il ne produit pas souvent de valeur par lui-même, il permet d’apporter l’information vers les bonnes personnes. Malgré la dextérité naturelle de samouraï dont il fait preuve, il lui est impossible d’avancer sans outil au vue du nombre de tweet qu’il est capable de produire en une seule journée.

Ainsi, il est passé maître dans l’art d’utiliser différents outils d’automatisation. Malheureusement, cette énergie débordante et ses actions incessantes le font parfois passer pour un spammeur.

C’est une personne que vous pourriez être amenée à suivre car elle n’a pas totalement abandonné la considération et la vision sociale originelle de Twitter. Ce qui n’est pas forcément le cas de son pendant obscur : le growth hacker de l’ombre.

Le guerrier de l’ombre ou Mass Follower : Abraham

Soyons clair les mass followers peuvent être temporaires ou permanents. Au moment où le mass following devient permanent, le mass follower sombre du côté obscur de la force et ne fait plus dans le détail.

Il est vraisemblable qu’il ait été sociable avant cette digitalisation des réseaux ou lorsqu’il s’est retrouvé novice dans un monde qu’il connaissait auparavant par cœur. Mais en choisissant le chemin de l’ombre il s’est perdu en se focalisant uniquement sur des métriques de volume et non d’engagement de ses followers.

Pour lui, peu importe les moyens, la fin justifie les moyens. Il a compris que le temps était la variable la plus importante pour sortir du lot. Néanmoins, il a perdu de vue certaines qualités humaines troquées contre la promesse d’acquérir plus de visibilité sur Twitter. Parfois il semble vouloir gagner des followers pour gagner des followers sans état d’âme pour les dommages collatéraux.

Il follow aussi massivement qu’il unfollow rapidement. Ceux qui ne veulent pas le suivre font leur choix. Le monde est un immense océan digital ou il n’a qu’à se baisser pour ramasser de nouveaux followers. Novices égarés ou simplement subjugués par son charisme légitime ou non, la tentation de lui ressembler est grande. Malheureusement, il est plus que probable que son comportement téméraire lui offre un retour de bâton d’un clasheur ou d’un vétéran qui n’est pas dupe.

Le vétéran : Rick Grimes

C’est le profil type de l’utilisateur qui connait twitter comme sa poche. Il a embrassé la réalité du terrain depuis le tout début et a construit sa communauté autour de liens forts essentiellement basés sur la connaissance réelle de ses followers et leur confiance. Sa communauté twitter est une sorte de grande famille qui l’aide à évoluer et affronter ce monde post « physique ».

Il jouit souvent d’une certaine notoriété sur Twitter ainsi d’une visibilité importante au point, parfois, de compter plusieurs milliers de followers fidèles. Il lui arrive même de bénéficier d’un statut particulier. Dans ce cas, il peu devenir influenceur sur Twitter. Cela lui donne un pouvoir particulier sur les « twittos » de sa communauté. Ce statut de roi de communauté attire la convoitise au-delà de ses frontières, même si, parfois il l’ignore encore.

Il mène et fédère son groupe soudé qui le suivrai quasi aveuglément. Il a une vision pure et assurée du fonctionnement social du réseau. Son expérience lui permet d’affirmer que le content marketing est la solution pour créer une communauté sur Twitter et que nouer des relations fortes est le seul chemin possible ; s’il en est sûr, c’est parce que cela a marché pour lui depuis 2007.

Malheureusement, aussi admirable soit son parcours, sa vision reste personnelle et parcellaire. Ce qui a marché pour lui ne marche plus forcément. Si vous avez lu ses conseils de l’époque et les respectez à la lettre vous risquez de vous engager dans une stratégie qui n’est plus efficace en 2016.

En effet, le monde a déjà changé depuis l’avènement du petit oiseau bleu. Ceux qui rejoignent la twittosphère aujourd’hui ne bénéficient pas du même contexte ou des mêmes mécanismes qui fonctionnaient au début. Les mêmes actions donnent parfois des résultats bien différents.

Si le vétéran commence à entrevoir que ce monde est bien plus vaste que ce qu’il ne pouvait s’imaginer, la remise en question de certaines de ses certitudes arrivent probablement un peu tard. Certains de ceux qui l’ont suivi en feront les frais. Il est vraisemblable que lui aussi, subisse bientôt (notre boule de cristal indique le 23 octobre =) ) de manière directe et indirecte les conséquences de ses erreurs.

Le clasheur ou déstructeur : Negan

Nous touchons à la fin. Au paroxysme. Les Negan de twitter sont ceux qui les 140 caractères comme une arme de destruction ; on les nomme les clasheurs. Ils se battent à coup de punchlines. Quelques mots seulement, qui suffisent parfois à décourager pour de bon la personne qu’ils ont pris pour cible dans la twittosphère.

Si les Negan présents sur Twitter n’ont pas à s’adjoindre l’aide d’une Lucille quand leur clavier leur suffit amplement (NDR : le nom l’arme fétiche de Négan dans TWD : une bate barbelée), certains sont capables de mener des actions tout aussi dévastatrices que le personnage introduit dans la saison 7 de The Walking Dead.

Ils ont un seul objectif : chercher la polémique en dehors de toute considération constructive ; se nourrir et attiser les conflits dont ils tirent profit.

Leur existence digitale et leurs actions sont mues par la critique. Le pouvoir et la joie qu’ils éprouvent de mettre à mal les autres semblent demeurer leur leitmotiv principal. Curieusement, leur comportement leur permet généralement d’attirer un nombre important de followers (appelons les : Saviors) qui les rejoignent par facilité ou simplement car la pratique les distrait.

En effet, provoquer la polémique est bien plus efficace et rapide que toute autre stratégie d’acquisition de followers. D’ailleurs, ils n’ont souvent pas d’objectifs particuliers. L’importance que leur accordent ce statut et la position qu’il leur procure suffit.

Ils se moquent souvent des règles et passe outre parce que la croissance de leur communauté semble proportionnelle à la violence de clash ou de la provocation qu’ils génèrent.

Attention, si vous êtes un vétéran et que vous pensez tout connaitre de Twitter, il est probable qu’ils ne soient pas loin. Ce profil destructeur adore trouver les influenceurs sur Twitter et s’attaquer à eux. Néanmoins, le fait qu’ils aiment détruire psychologiquement les gens les pousse souvent à clasher les personnes de nature fière, sûre ou charismatique.

Une chose est sûre, si vous entendez siffler, courrez ; car ils prospectent et chassent en meute. N’oubliez pas ; lorsqu’un clasheur vous tombe dessus, ce que vous avez construit s’en trouve souvent ébranlé. Si c’est le cas, essayer de faire comme tout bon startuper ou freelance qui a décidé de se lancer sur Twitter, faites preuve de résilience pour vous relever et repartir à la conquête de ce monde à (re)bâtir.

 

Voilà, vous êtes -enfin- arrivé au bout. Reste à savoir si de votre côté, vous avez pu croiser d’autres types de personnages dans cette immense Twittosphère. N’hésitez pas à partager les astuces qui vous ont permis de vous adapter à ce monde et sur quelle voie vous vous êtes engagé.

Enfin, n’hésitez pas à relayer cet article pour nous aider à faire grandir notre communauté de Pleaderz. Et si vous ne savez pas encore qui ils sont, laissez nous vous souhaiter la bienvenue … au royaume =)