De plus en plus d’entrepreneurs, de startups et d’associations se tournent vers le crowdfunding ou financement participatif pour mobiliser les fonds nécessaires à la réalisation de leurs projets. Découvrez les conseils et informations clés pour préparer votre campagne dans les meilleures conditions et maximiser vos chances de réussite.

 

Les raisons de l’engouement pour le financement participatif

Force est de constater aujourd’hui, que l’affection pour ce type d’initiative est grandissante ; et c’est tant mieux !

Certains diront peut-être que, comme entreprendre et créer sa startup, le financement participatif est une mode et que le système s’évanouira comme il est apparu. Notre analyse – qui n’engage que notre point de vue – est que l’essor de ces formidables outils de financement collaboratif tient à deux facteurs essentiels :

La mutation sociétale vers un écosystème plus centré sur le partage et la collaboration favorisé par une mise en réseau et une communication de masse rendue plus simple.

L’inadaptabilité et la culture des structures actuelles de financements (banques …) peu sensibles à une certaine forme de « prise de risque ».

 

Pourquoi utilise-t-on le crowd funding

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les personnes se tournent vers ces plateformes de financement afin de mener à bien leur projet. Voici 5 des raisons principales :

  • Diversifier les sources de financement.
  • Accéder à un système de recherche de fonds simple et rapide.
  • Elargir son public et renforcer le lien avec ce dernier.
  • Tester son projet pour en valider le concept.
  • Communiquer, car, au-delà de la récolte d’argent, le financement participatif est aussi un outil de communication qui permet de développer et fédérer sa communauté sur les réseaux sociaux.

Enfin, réussir sa campagne de financement participatif peut permettre de faire effet levier auprès des banques.

 

Structure du financement et réussite des campagnes de crowdfunding en chiffres

Si les statistiques que vous trouverez ci-dessous proviennent de données récoltées par la plateforme Ulule, elles font vraisemblablement résonnance aux résultats des autres acteurs du marché du crowdfunding. Voici donc quelques chiffres à retenir :

En moyenne, 50% du financement d’une campagne de financement participatif provient de vos amis, votre famille et leurs amis. Il est donc indispensable de leur parler de votre projet de campagne de financement en amont et de les y impliquer.

Un projet qui atteint 30% de financement possède 88% de chance d’aller au bout. Ce chiffre grimpe à 98% pour les campagnes réunissant plus de 50% du financement souhaité.

5000€ : c’est le montant moyen demandé. Si l’on se focalise sur le montant des contreparties (c’est à dire ce que vous offrez en échange du « don »), la moyenne est de 50€ et la médiane se situe elle, aux alentours de 30€.

Enfin, le taux de réussite des projets est de 66% et le montant de financement moyen atteint 120% des besoins en ressources demandés.

 

Facteurs clés de succès d’une campagne

Il existe de nombreux facteurs de succès influençant la bonne réalisation d’une campagne de financement participatif.

Le choix de la plateforme

Il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes de financement participatif en France et à l’étranger. Elles sont plus ou moins importantes, fédèrent plus ou moins de monde et sont souvent spécialisées sur des thématiques spécifiques. Il est donc important de passer du temps à choisir la plateforme la plus adaptée au projet à financer.

 

L’histoire, l’implication du porteur de projet

Comme dans un pitch, vous devez avoir une belle histoire à raconter ; On entend d’ailleurs souvent les experts évoquer et conseiller d’avoir une stratégie de communication utilisant les codes du story telling. Un autre facteur de succès prépondérant, et relativement fréquemment cité, est l’implication du porteur de projet.

On ne parle pas uniquement ici d’implication dans le projet mais aussi d’appréhension de la campagne en termes d’animation et de gestion. En effet, la réussite de votre campagne sera fortement lié au suivi, ainsi qu’à la communication que vous en faites auprès de votre communauté.

 

La description du projet et les contreparties

Votre description du projet doit être descriptive, engageante et parlante. Utilisez des images et vidéos au format court est souvent un bon moyen de relayer votre action et d’en parler.

Vos contreparties doivent quant à elles être inventives, riches, qualitatives et uniques. Par exemple, offrez un accès aux coulisses du projet ou inviter vos utilisateurs à un événement en avant-première peuvent s’avérer être des solutions pertinentes.

Quoiqu’il en soit, gardez en mémoire que vos contreparties doivent permettre de renforcer le lien avec les personnes qui croient en vous. Et n’oubliez pas, ces dernières seront vraisemblablement vos futur(e)s ambassadeurs (drices).

 

La préparation de la campagne de financement

Une campagne de crowdfunding réussie est une campagne préparée. Il ne s’agit pas simplement de savoir ce que vous allez mettre dans votre brief projet, mais réfléchir en amont à tout le déroulement, aux étapes et actions à mener tout au long de la phase de collecte.

A titre informatif, la préparation d’une campagne prend environ 3 mois pour 1 mois de collecte effective. Elle nécessite la mise en place d’un rétro planning et d’une vraie stratégie prenant en compte : le calendrier ainsi que les paliers de financement. Ceci permettra de préparer la relance de la dynamique une fois les 100% de collecte atteints.

 

La communication marketing

Ici, on se focalise sur la communication mise en place durant la campagne. Celle-ci diffère de celle effectuée en amont du projet. L’objectif de la communication menée durant la phase de collecte est de maintenir et de cultiver la traction voire la viralité créée autour de votre campagne. Si votre projet requiert des montants importants, vous devez porter une attention particulière au démarrage ainsi qu’à la fin de la campagne qui sont des moments importants dans la dynamique de financement.

Lors de sa conférence sur le sujet, Ulule conseillait d’ailleurs de relayer durant les derniers jours a minima 1 news par jour auprès de sa communauté du fait de l’effet volume très fort caractéristique des dernières heures de collecte notamment.

 

Un montant de financement demandé cohérent

C’est un conseil de bon sens, néanmoins, au moment de l’estimation des besoins à solliciter, vous devez intégrer que le montant demandé dans le cadre de votre campagne doit être cohérent. Par cohérent, on entend en rapport avec la taille de la communauté dont vous disposez et votre capacité à drainer de nouvelles personnes sur la période.

Concernant cette dernière, elle nous semble intimement liée à votre capacité à communiquer ainsi qu’à la « qualité » et au niveau d’engagement / d’implication des gens qui vous suivent.

Notez qu’il est souvent recommandé de se concentrer sur le nombre de personnes à mobiliser plutôt que le montant apporté par personne.

 

Le rôle des médias

Il est vraisemblable que vous vouliez capter l’attention des médias traditionnels afin d’apporter une couverture médiatique à votre projet. Ce que conseillent les experts de ces plateformes est de ne pas les solliciter avant d’avoir récolté 30 à 50% du montant de financement visé.

Cela aura d’une part plus de chance de les intéresser, et, d’autre part,  permettra de relancer votre dynamique de communication auprès des personnes qui ont déjà participé en valorisant leur engagement. Si les médias pourront apporter à votre projet une forme de notoriété et un relai de visibilité auprès du grand public, ils ne seront à l’origine que de peu de souscriptions directes.

Dernier conseil, ciblez les médias de manière adéquate afin de générer une transformation efficace. Ils doivent toucher les cibles auxquelles s’adresse votre offre.

 

Points de vigilances

Quatre éléments sont généralement négligés par les porteurs de projets. Nous ne pouvons que trop vous conseiller d’y prêter attention :

  • Comme nous l’avons déjà évoqué, la communication durant la phase de collecte est souvent négligée.
  • Les frais de campagne doivent être correctement pris en compte et estimés. Il s’agit d’inclure la TVA, le pourcentage de commission de la plateforme ainsi que les frais de production et d’envoi des contreparties.
  • La gestion de la communication après la campagne. N’oubliez pas que c’est grâce à tous les gens qui se sont engagés que votre projet peut se réaliser. Remerciez-les, chouchoutez-les, informez-les et faites en sorte qu’ils perçoivent votre reconnaissance. Cela peut passer par l’ajout de petits goodies supplémentaires, d’un mot personnalisé ou de petites attentions d’autre nature.
  • La logistique d’envoi des contreparties: indiquer à vos bienfaiteurs les échéances d’envoi, tenez-les au courant et prévoyez du temps pour remplir les cartons =)

 

Bonnes pratiques pour une campagne de crowfunding réussie

Nous avons déjà cité de nombreux conseils et astuces pour faire en sorte d’optimiser les chances de réussite de votre campagne. Néanmoins, nous voulions mettre l’accent sur des notions fondamentales relatives à la construction de votre campagne :

  • Engager : Pour cela, des interventions régulières sur les réseaux sociaux sont indispensables
  • Valoriser: Mettez en avant publiquement les gens qui vous aident. Cela peut par exemple être fait de manière individuelle pour les 100 premiers donateurs
  • Remercier: N’oubliez pas que le financement n’est pas une fin en soi, mais un moyen de vous aider à réaliser votre projet ; et que, derrière ces dons, il y a des gens qui croient en vous et en votre projet
  • Partager: Parlez du projet et discutez de son avancée afin de le faire vivre de près à ceux qui sont loin et vous apporte leur soutien
  • Prévoir: Préparez-vous à communiquer et anticiper l’atteinte des paliers au-delà des 100% récoltés. Correctement menée, cette phase peut se révéler extraordinairement bénéfique et profitable

N’hésitez pas non plus à consulter les conseils présents sur les blogs des plateformes de financement participatif. Vous êtes sûrs d’y trouver des informations pertinentes. Par exemple, nous vous invitons à consulter l’article suivant traitant de la communication sur twitter durant votre campagne.

 

Remerciements

Les derniers mots de cet article – une fois de plus conséquent – iront aux personnes d’Ulule qui nous ont permis de récolter la plupart des informations et conseils précieux et de les partager avec vous. Vous disposez maintenant de toutes les clés pour réussir votre campagne de financement participatif et pouvez, à votre tour, aider vos amis entrepreneurs, startup et associations en partageant ce lien sur les réseaux sociaux.

Bonne chance à votre projet, et peut être à bientôt sur notre blog ou en tant que futur Pleaderz.